Slider Image

Les connaissances nécessaires à la bonne gestion des finances de votre famille

Publié le 26 novembre, 2020


Les connaissances nécessaires à la bonne gestion des finances de votre famille

Vous avez l’impression que votre comptable parle une langue étrangère? C’est peut-être le temps de revisiter certains concepts financiers essentiels. Approfondir vos connaissances en finances personnelles vous permettra d’optimiser votre compréhension des enjeux qui vous touchent. Dans cet article, on décortique le vocabulaire entourant la gestion des finances personnelles pour vous aider à y voir plus clair.

Le vocabulaire des finances personnelles

Le budget, pôle disciplinaire de votre vie financière, fait souvent grincer des dents, mais son rôle n’en est pas moins essentiel. Dans une étude réalisée en 2019, environ 1 Canadien sur 6 (17 %) a déclaré des dépenses mensuelles supérieures à ses revenus. Le quart des Canadiens (27 %) était aussi contraint d’emprunter pour couvrir ses dépenses courantes, comme l’épicerie ou l’électricité. Est-ce qu’une meilleure compréhension des concepts derrière les colonnes d’entrées et de sorties d’argent pourrait nous orienter dans la bonne direction? C’est le pari qu’on fait.

Les revenus, au-delà du salaire

Connaître vos sources de revenus, bien gérer vos dettes et prévoir votre épargne sont d’excellents moyens de garder le contrôle de vos finances. Un budget détaillé est utile à chaque étape de la vie; il n’est jamais trop tôt pour s’y mettre. Commencez par une vision claire de vos revenus :

  • Revenus de travail : Salarié ou travailleuse autonome, c’est probablement à la sueur de votre front que vous générez la majeure partie de vos revenus!
  • Revenus passifs : Vous avez eu la bonne idée d’acheter un immeuble à logements? Grand bien vous fasse, car vous tirez un revenu de la location des logements. Mais l’immobilier n’est pas la seule façon de générer de l’argent en dormant. Vous pouvez aussi penser aux intérêts sur les revenus de placement et au gain en capital (comme le profit réalisé sur la vente de votre maison).
  • Prestations gouvernementales : Allocations familiales, crédits d’impôt sur la TPS/TVH, prestations d’assurance-emploi ou de retraite… Les gouvernements mettent sur pied une panoplie de programmes, et en plus d’y cotiser, il arrive qu’on en bénéficie!

Le contrôle des dépenses : là où tout se joue

Si certaines dépenses sont constantes, d’autres sont imprévisibles et indépendantes de notre volonté! On classe généralement les dépenses en 3 catégories :

  • Fixes et récurrentes. Pensez à votre loyer ou à votre hypothèque, à vos factures d’électricité et de télécommunications, au remboursement de votre prêt auto et à vos assurances.
  • Variables et récurrentes. Par exemple l’épicerie, les soins de santé (pharmacie, dentiste, etc.), les frais scolaires et les abonnements.
  • Discrétionnaires (incluant les imprévus). Ce sont nos préférées! On y retrouve tout ce qui ne relève que de nous, soit nos petites folies, sorties au restaurant ou au cinéma, voyages, cadeaux, loisirs, etc.

Si vous contrôlez votre budget, vous aurez l’immense plaisir de constater que vos revenus dépassent vos dépenses, même si ce n’est que légèrement! Placé dans un fonds d’urgence ou en investissement, le surplus qui s’en dégage vous aidera à générer des revenus passifs pour le futur.

Parler d’argent en toute honnêteté

La santé de vos finances personnelles repose en effet sur l’épargne, mais une bonne planification financière, adaptée à vos besoins précis, nécessite l’intervention d’un conseiller ou d’une conseillère d’expérience. Or, pour obtenir le plan qui vous convient, vous devrez d’abord briser le tabou de l’argent, car en planification financière, pas de place pour les cachotteries!

Il existe une variété de types de placements, selon votre profil de risque. Votre planificateur vous fera remplir un questionnaire visant à mesurer votre tolérance en vous demandant, par exemple, votre réaction si vous appreniez que la valeur de vos placements a chuté. Règle générale, les placements plus risqués rapportent davantage, mais ils peuvent aussi perdre de la valeur.

Les placements les plus fréquents

Pour vous conseiller les meilleurs placements, votre planificateur ou votre planificatrice devra d’abord procéder à l’analyse de votre situation globale. Plusieurs formules s’offrent à vous. Voici trois placements parmi les plus courants :

  • Fonds communs de placement : Outils relativement simples pour investir en bourse lorsqu’on s’y connaît peu. La répartition d’actions et d’obligations variera selon votre profil de risque.
  • Certificat de placement garanti (CPG) : Votre placement est garanti; vous ne perdrez pas un sou de votre capital et vous connaissez à l’avance le montant des intérêts qui vous seront versés.
  • Placements garantis liés aux marchés (PGLM) : Ici aussi le capital est garanti, mais les intérêts sont variables. Mieux arrimés au marché, ils offrent en général de meilleurs rendements que les CPG.

Le contenant de vos placements

Utiliser le REER, le REEE et le CELI judicieusement pourrait vous permettre de réduire considérablement votre facture d’impôt et faire fructifier vos placements plus rapidement.

  • Régime enregistré d’épargne études (REEE) : Le grand avantage de ce programme réside dans les subventions gouvernementales. C’est un choix encore plus avantageux si vos revenus ne sont pas très élevés, car la subvention y est inversement proportionnelle.
  • Régime enregistré d’épargne retraite (REER) : Tout le monde doit épargner pour la retraite. Le REER offre l’avantage de générer une déduction d’impôt pour l’année en cours, en plus de pouvoir être converti grâce au programme RAP si vous êtes sur le point d’acheter une première propriété.
  • Compte d’épargne libre d’impôt (CELI) : Cette option flexible est idéale pour votre épargne, puisque les intérêts générés ne seront pas imposés. Il y a toutefois plusieurs règles à respecter.

La littératie financière chez les jeunes

L’éducation financière peut et doit être amorcée le plus tôt possible, d’autant plus que l’argent est maintenant une valeur virtuelle. L’argent n’est pas un sujet trop complexe pour vos tout-petits ni pour vos adolescents qui vous demandent un nouvel iPhone pour Noël. Dès un jeune âge, les enfants sont aptes à comprendre qu’en échange d’un objet dont on a besoin ou envie, on doit payer un certain montant. Votre rôle de parent consiste à leur inculquer la différence entre un besoin et un désir. Suscitez leur réflexion en leur posant des questions : Va-t-on réellement utiliser ce jouet? Quand? Comment? Y a-t-il des solutions de rechange moins coûteuses?

UNI valorise l’initiation des jeunes à la gestion des finances personnelles et met plusieurs outils à leur disposition pour les aider à acquérir les connaissances et les bons réflexes qui les suivront toute leur vie. Parmi ces outils, pensons à la caisse scolaire, une activité éducative offerte de la maternelle à la 8e année en partenariat avec les écoles.

La littératie financière, c’est pour tout le monde et pour la vie

Le Mois de la littératie financière, projet piloté par l’Agence de la consommation en matière financière du Canada, est l’occasion idéale de vous informer sur tout ce qui entoure les finances personnelles. CPA Canada, l'organisation nationale établie pour soutenir l'unification de la profession comptable canadienne sous la bannière du titre de comptable agréé, offre aussi des ateliers de littératie financière. Et c’est gratuit!

Chaque personne, qu’elle œuvre en environnement ou dans le milieu communautaire ou qu’elle soit chef d’entreprise, est touchée par des enjeux financiers. Maîtriser les connaissances de base sur l’épargne et la planification financière vous permettra d’élargir votre champ d’action, d’accélérer votre cheminement de carrière et d’assurer la sécurité de votre famille. Et maintenant que vous savez mettre les bons termes sur les bons concepts, vous avez tous les outils nécessaires pour prendre rendez-vous avec un planificateur ou une planificatrice d’UNI.

Vous pourriez aussi aimer :

LE SAVIEZ-VOUS?
L'éducation financière, ça commence à la maison!
FINANCER
Élaborer un budget personnel et le suivre : un exercice payant!
FINANCER
Organiser son budget familial maintenant pour éviter de se casser la tête toute l'année!

Pour plus d'information

Communiquez avec nous
Prenez rendez-vous