Slider Image

Le coût de la rentrée scolaire : Comment prévoir le coût réel des études collégiales et universitaires?

Publié le 26 octobre, 2021


Le coût de la rentrée scolaire : Comment prévoir le coût réel des études collégiales et universitaires?

Entamer des études collégiales ou universitaires demande un grand engagement de la part des jeunes, et parfois des moins jeunes! Les frais de scolarité des étudiantes et des étudiants du Nouveau-Brunswick sont supérieurs à la moyenne canadienne. Ceux-ci doivent souvent contracter des dettes pour terminer leur programme. Même si l’éducation reste soutenue par le gouvernement, la facture totale pour une seule personne peut donner le vertige. Combien coûte réellement la rentrée scolaire à l’étudiant? Et au contribuable?

Le coût des études : à combien s’élève la facture?

Un métier spécialisé vous attire? Sachez que les personnes inscrites au Collège communautaire du Nouveau-Brunswick (CCNB) déboursent 3 380 $ par an en droits de scolarité. À cette somme s’ajoutent l’assurance médicaments de 308 $, la cotisation étudiante de 100 $ et les frais technologiques de 306 $. De plus, les étudiantes et les étudiants sont responsables de l’achat de tout matériel scolaire exigé pour la réussite de leur programme.

Vous souhaitez plutôt poursuivre vos études à l’université? L’inscription à un programme de premier cycle à l’Université de Moncton vous coûtera environ 7 500 $ par an en droits de scolarité. Des frais connexes, qui incluent par exemple la cotisation étudiante, les frais technologiques et un régime d’assurance santé, ajouteront quelques centaines de dollars à cette somme. Notons qu’à l’université comme au collège, des frais supplémentaires importants s’ajoutent à la facture des étudiants étrangers.

 

Université de Moncton

CCNB

Droits de scolarité

7 492 $

3 380 $

Frais connexes (technologie, cotisation étudiante, etc.)

600 $

406 $

Régime d’assurance santé

272 $

308 $

Le coût de la vie, ou combien coûte un logement décent

Goûter à l’indépendance de la vie adulte, cela n’a pas de prix! Lorsque les étudiants choisissent de se loger en résidence, ils peuvent économiser sur les frais de logement. Par exemple, à l’Université de Moncton, une chambre avec cuisine et salle de bain coûte autour de 5 000 $ pour 8 mois. Pratiquement tout ce qu’on peut imaginer est inclus (électricité, Internet, etc.)! Quant au CCNB, il ne possède pas nécessairement ses propres résidences, mais il met à la disposition du public une liste de logements dans la région. On y trouve des offres allant de 300 $ à 500 $ par mois, pour un total d’au moins 3 600 $ par année. À ce prix, bien souvent, rien n’est inclus.

Comme un grand nombre de Canadiens, les Néo-Brunswickois doivent composer avec la rareté et la hausse du coût des logements. À Moncton, le loyer moyen pour un appartement de 2 chambres est de 870 $ par mois. Ici aussi, a priori, rien n’est inclus. Quelques meubles, l’électricité et une assurance auront tôt fait d’augmenter les charges mensuelles de quelques centaines de dollars. Votre alimentation, vos loisirs et vos autres dépenses personnelles viendront naturellement s’ajouter à vos dépenses.

La nourriture est un des postes de dépenses auquel personne n’échappe! L’Université de Moncton estime le coût du panier d’épicerie annuel à 2 500 $, donc à environ 300 $ par mois si on ne compte que les 8 mois de séjour sur le campus. Avec ce budget, il faut savoir cuisiner ou compter sur l’aide des parents et des proches! Food for all NB affirme par ailleurs que seulement 31 % des personnes de 18 à 29 ans se sentent à l’aise dans une cuisine.

En additionnant toutes les dépenses, on constate qu’une étudiante de l’Université de Moncton qui habite en résidence et cuisine souvent à la maison dépensera près de 20 000 $ par année pour étudier. À noter que dans ce scénario, elle ne possède pas de voiture.

La question épineuse : combien coûte la rentrée scolaire pour les contribuables?

Lorsque le gouvernement Gallant a créé un nouveau programme d’aide aux études en 2016, les réactions ont été vives. Ce programme offrait une aide financière très généreuse pour les étudiants de familles dont le revenu annuel était égal ou inférieur à 60 000 $. Dans le cadre de l’expansion de ce programme, la limite est passée à 123 500 $. Depuis que le gouvernement Higgs est entré en poste, ces mesures ont toutefois été modifiées pour éliminer la gratuité. Des crédits d’impôt et du soutien ont tout de même été restaurés, avec un budget d’aide financière avoisinant les 19 millions de dollars.

Selon le budget actuel, le gouvernement investit environ 669 millions dans l’éducation postsecondaire et la formation. Le chiffre semble élevé, mais il s’agit d’un très petit pourcentage de l’ensemble de ses dépenses. Tous domaines confondus, le Nouveau-Brunswick prévoit dépenser plus de 9 milliards en 2021-2022 (en santé, en agriculture, en ressources naturelles, etc.). À combien votre contribution se chiffre-t-elle? Cela dépend, bien entendu, de votre taux d’imposition, et varie donc considérablement d’un contribuable à un autre.

Pour en apprendre plus sur l’aide qu'on peut apporter pour la poursuite de vos études ou celles de vos enfants, communiquez avec nous!

Vous pourriez aussi aimer :

FINANCER
Comment aider vos enfants à financer leurs études
LE SAVIEZ-VOUS?
Apprendre à bien gérer votre dette étudiante
FINANCER
La marge de crédit étudiante : un outil qui permet de se concentrer sur sa matière

Pour plus d'information

Communiquez avec nous
Prenez rendez-vous