Slider Image

Minimalisme : moins de consommation, plus de satisfaction

Publié le 01 novembre, 2019


Minimalisme : moins de consommation, plus de satisfaction

Le concept du Less is best gagne en popularité et intéresse particulièrement les jeunes. Que ce soit par préoccupation écologique, par désir de mieux gérer son argent ou tout simplement pour faire plus de place à l’essentiel, plusieurs tentent d’adopter un style de vie minimaliste. On explore avec vous ce mouvement qui est bien plus qu’une mode.

Le minimalisme : c’est quoi au juste?

Le minimalisme consiste à limiter les possessions matérielles pour épurer l’espace de vie et garder uniquement ce qui compte vraiment. Nombreuses sont les études qui démontrent que l’accumulation d’objets vise à combler certains besoins émotifs et qu’elle renforce (faussement) l’estime de soi. Les minimalistes s’efforcent de changer leur rapport au matériel et de diminuer, voire couper ce lien de dépendance pour le remplacer par quelque chose de plus significatif. Le but? Vivre une vie plus épanouie, avec moins!

Adopter le minimalisme pour faire place à l’essentiel

Selon les minimalistes, faire le ménage de son espace de vie permet de faire le ménage dans sa tête. Le but premier est de dématérialiser sa vie et de se recentrer sur l’essentiel : les expériences, les objets qui ont une valeur sentimentale ou une réelle utilité, et bien sûr, les relations interpersonnelles. Une étude originale menée par le psychologue Lucas A. Keefer et ses collègues de l’University of Southern Mississippi, et publiée en 2012 dans le Journal of Experimental Social Psychology, révèle que les individus sont plus attachés à leurs biens quand ils se sentent moins en confiance avec les personnes qui comptent pour eux. Faire un voyage qui nous fait grandir ou une sortie en plein air avec des amis plutôt que de s’acheter une nouvelle montre, par exemple, est un choix qui s’inscrit dans la pensée minimaliste.

Avoir un budget plus léger (et le cœur plus léger!)

Vous êtes dans la vingtaine, vous vivez en appartement et vous avez une dette d’études? Voilà des raisons financières qui pourraient vous inciter au minimalisme. C’est mathématique : moins consommer, c’est moins dépenser!

Vicky Payeur, fondatrice du site Vivre avec moins, a découvert le minimalisme alors qu’elle menait de front des études tout en travaillant à temps plein. Selon elle, c’est grâce à son nouveau mode de vie qu’elle a pu rembourser sa dette de 16 000 $ en moins de trois ans. D’autres gens ont aussi fait le saut, comme Carmen LeBlanc et Maxime Bernard, un couple de Moncton qui a décidé d’emménager dans une mini-maison et de vivre avec beaucoup moins de choses.

Question budget, l’important est d’investir dans ce qui nous procure de la satisfaction à long terme et non dans des objets superflus que l’on cherche constamment à remplacer. Plutôt que de faire des calculs compliqués pour déterminer le maximum que vous pouvez vous permettre lors de votre prochain gros achat (une voiture ou un ordinateur, par exemple), établissez la liste de vos besoins et les raisons pour lesquelles vous voulez cet objet. Vous vous rendrez peut-être compte qu’un vélo électrique et une passe de transports en commun pourraient remplacer (du moins pour l’instant) la décapotable de vos rêves et vous laisser du budget pour d’autres petits ou grands projets qui vous tiennent à cœur.

Minimalisme : mode d’emploi

Épurer sa vie, c’est une démarche personnelle qui peut prendre du temps, mais elle en vaut vraiment la peine quand on y tient. 

  • Faire un tri dans vos objets : Mettez ceux qui ne vous servent pas régulièrement dans des boîtes. Si ceux-ci ne vous ont pas servi après deux ou trois mois, demandez-vous s’il est nécessaire de les garder. Pensez aux friperies locales pour les vêtements, et donnez une seconde vie aux poupées Barbie et aux Lego qui encombrent les garde-robes de vos parents en les offrant à des organismes tels que Moncton Multiples ou What Kids Need Moncton. En vous libérant, vous ferez non seulement le bonheur des autres, mais également celui de l’environnement!
  • Mettre de l’ordre : Ayez un espace de rangement déterminé pour chaque catégorie d’articles. Ce truc vous aidera à discerner les articles superflus dans votre espace.
  • Payer comptant pour les dépenses de tous les jours. Les billets de banque étant concrets, payer comptant vous permettra de prendre conscience de la valeur des choses. Les petits achats faits avec les cartes peuvent sembler insignifiants, mais ils finissent tout de même par s’accumuler, autant sur vos relevés bancaires que dans votre espace de vie! Assurez-vous d’utiliser de bons outils financiers pour planifier votre budget.
  • S’inspirer. Plusieurs livres et émissions de télévision traitent de ce sujet très tendance : Minimalism, Tidying up with Marie Kondo ou Tiny House Nation, disponibles sur Netflix.

Prendre le temps de bien faire les choses

N’oubliez pas qu’il faut aussi trouver votre bonheur dans ce mode de vie! Permettez-vous de garder les objets qui vous définissent (votre collection de vinyles ou de livres, par exemple) même si vous ne les utilisez qu’à l’occasion. Le but n’est pas de vous dépouiller de tout ce que vous possédez, mais plutôt de modifier progressivement votre rapport au matériel pour rendre votre quotidien plus léger et plus sain. Essayer le minimalisme, c’est la meilleure façon de voir ses effets positifs!

Vous pourriez aussi aimer :

LE SAVIEZ-VOUS?
Snowbirds : prévoyez tout et profitez de l'hiver au chaud!
LE SAVIEZ-VOUS?
Une microbrasserie locale aussi festive que coopérative
LE SAVIEZ-VOUS?
Caisse scolaire : aider vos enfants à économiser pour Noël

Pour plus d'information

Communiquez avec nous
Prenez rendez-vous