Slider Image
Veuillez prendre note que cet article de blogue peut traiter de produits ou de sujets étant en vigueur au moment de la publication, mais peut avoir eu changé depuis.
Visitez la section « Tous les produits » pour en savoir plus.

Relève entrepreneuriale : les éléments d'une transition réussie

Publié le 26 février, 2019


Relève entrepreneuriale : les éléments d'une transition réussie

Toute une génération d'entrepreneurs néo-brunswickois approchant la soixantaine se prépare à prendre sa retraite. Bien que certains aient déjà un plan de succession en place, incluant ou non leurs proches, de nombreux entrepreneurs n'ont toujours pas planifié le transfert de leur entreprise. Afin d'éviter que des entreprises essentielles au dynamisme de l'économie de plusieurs de nos régions se retrouvent sans relève, l'accompagnement s'avère essentiel. Le présent article traite des différents scénarios de reprise.

Un enjeu économique crucial pour le Nouveau-Brunswick

« La retraite des baby-boomers propriétaires de PME approche à grands pas. Il faut donc s'attendre, au cours de la prochaine décennie, à un transfert massif de la propriété et des actifs des entreprises au Canada. L'existence d'un plan de relève est la clé pour faciliter ce processus. »

Fédération canadienne de l'entreprise indépendante.

La lecture des résultats du dernier recensement canadien permet de comprendre l'importance des petites et moyennes entreprises (PME) dans l'économie du Nouveau-Brunswick. Plus de 200 000 emplois, soit plus de 90 % des emplois du secteur privé, sont répartis dans les quelques 25 000 PME actives dans notre province. Selon une étude récente, plus de 45 % des entrepreneurs néo-brunswickois envisagent de prendre leur retraite d'ici 5 ans. De plus, près des trois quarts des propriétaires d'entreprise interrogés n'auraient pas de plan de relève, selon un sondage en ligne effectué en 2018. Le nombre de transferts à prévoir est donc très élevé, et le succès de ces nombreuses transitions sera déterminant pour la vitalité de l'économie de notre province.

Devrais-je céder mon entreprise à un membre de ma famille ou à mon concurrent? Définir un scénario de reprise n'est pas toujours simple.

Il existe plusieurs types de transferts. Vous devez déterminer celui qui convient le mieux à votre entreprise, vos employés, votre clientèle et, bien sûr, vous-même. Les trois types les plus courants sont : 

  • le transfert à un proche ou un héritier (par les moyens suivants : gel successoral, vente, testament, mise en place d'une fiducie discrétionnaire ou d'une convention unanime des actionnaires);
  • le transfert à un gestionnaire à l'interne ou à l'équipe de direction déjà en place;
  • la vente à un tiers, avec ou sans accompagnement lors de la transition.

 

Pour déterminer le scénario idéal, il faut répondre à quelques questions fondamentales :

  • L'entreprise est-elle viable sans mon apport? Devrais-je offrir un accompagnement à l'éventuel repreneur?
  • Comment choisir la bonne personne pour prendre la relève? Mes enfants sont-ils intéressés?
  • Quelle est la valeur marchande réelle de mon entreprise? Qui peut m'aider à l'évaluer?
  • Mes employés sont-ils prêts à accompagner la transition? Comment les retenir et ainsi maximiser la valeur de mon entreprise?
  • Dois-je apporter certains changements stratégiques ou organisationnels pour bien préparer la transition?

En répondant à ces questions, vous serez en mesure de dresser un plan de transition réaliste pour bien préparer la mise en marché de votre entreprise ou une transition harmonieuse à un repreneur déjà identifié, qu'il soit ou non membre de votre famille.

Devrais-je consulter mon avocat avant de concevoir mon plan?

N'hésitez pas à faire appel à des professionnels afin d'obtenir un portrait clair de votre situation. Les professionnels suivants peuvent offrir des services utiles :

  • l'avocat
  • le notaire
  • le comptable
  • le directeur de compte
  • le courtier
  • le fiscaliste
  • le consultant en transfert (coach)

L'apport de professionnels permet de valider les différentes parties de votre plan de transition. Le but est d'éviter les situations de perte de valeur les plus courantes, comme la mésentente entre les héritiers et la vente à rabais à un tiers.

Céder mon entreprise à un membre de ma famille : une bonne ou une mauvaise idée?

Céder ou vendre votre entreprise à un proche ou à l'un de vos enfants est la plupart du temps le premier scénario envisagé. L'éventuel repreneur, qui est souvent déjà partie prenant des activités de l'entreprise, est parfois même déjà aux commandes lorsqu'il accède à l'actionnariat. Si le repreneur est aussi un de vos héritiers, il vaut mieux clarifier dès le début de la transition les paramètres financiers de la reprise afin d'éviter une situation délicate avec vos autres héritiers. Il faut donc : 

  • Faire évaluer l'entreprise par au moins 2 experts indépendants pour obtenir le portrait le plus complet possible de sa valeur marchande réelle;
  • Prendre le temps d'expliquer le choix de vendre ou de céder l'entreprise à vos héritiers, chiffre à l'appui;
  • Établir un plan de succession en étapes, que vous pourrez présenter à vos employés.

En planifiant le transfert de votre entreprise et en étant bien préparé avec un plan de transition couvrant plusieurs mois, voire plusieurs années, vous vous assurez que tout se passe de façon harmonieuse et ordonnée.

Et si je vends mon entreprise à un tiers?

Si vous décidez de vendre votre entreprise à un repreneur interne ou sur le marché, vous devez la préparer pour vous démarquer, surtout lorsque plusieurs concurrents se retrouvent simultanément sur le marché (ce qui crée un marché plus favorable aux acheteurs). Les étapes ci-dessous sont à suivre, dans l'ordre.

  • Planifier la vente : Préparer un plan de transition, optimiser la valeur de votre entreprise, identifier des acheteurs potentiels et négocier la vente est un processus qui peut être (très) long. Il vaut donc mieux s'y attaquer le plus tôt possible.
  • Maximiser le rendement opérationnel : La croissance des ventes et la gestion serrée des dépenses restent les meilleures façons de mousser la valeur de l'entreprise.
  • Établir un plan pour se retirer des opérations : Une entreprise qui dépend entièrement de votre travail n'a pas beaucoup de valeur pour un repreneur.
  • Clarifier votre stratégie et votre plan de croissance : L'objectif est d'offrir une vision claire de l'avenir de l'entreprise à votre repreneur.
  • Prévoir des modalités de financement flexibles : Le rachat d'une entreprise est rarement une transaction simple. En étant flexible sur les modalités de paiement, vous obtiendrez possiblement davantage pour votre entreprise.


Transformer mon entreprise en COOP : une option intéressante?

Plusieurs entreprises du Nouveau-Brunswick ont des modèles d'affaires compatibles avec le modèle coopératif. On peut évaluer cette option en faisant appel à la Coopérative de développement régional-Acadie. Sa mission est de promouvoir et soutenir l'entrepreneuriat collectif dans les régions francophones du Nouveau-Brunswick. Ce soutien inclut l'accompagnement de promoteurs désirant acquérir, sous forme coopérative, une entreprise existante. L'objectif est de maintenir les emplois existants et de soutenir l'économie de nos régions. Selon les statistiques sur les coopératives et les mutuelles au Canada, les entreprises ont un taux de survie après 10 ans d'environ 20 %, alors que celui des coopératives est de 46 %. Elles créent aussi beaucoup d'emplois, leur taux de croissance annuel étant de 8,6 % depuis 2010 contre 1,8 % pour l'ensemble de l'économie canadienne. Résilientes et compétitives, les coopératives résistent généralement mieux aux crises ainsi qu'à l'épreuve du temps.

Le transfert de votre entreprise est un moment décisif de votre carrière et peut avoir un impact autant sur le confort de votre retraite que sur la perception que vous aurez de votre héritage professionnel. Prendre le temps d'établir un bon plan est la clé d'une transition réussie, peu importe le modèle choisi. 

¹ Source : Fédération canadienne de l'entreprise indépendante - www.fcei.ca

Vous pourriez aussi aimer :

LE SAVIEZ-VOUS?
5 questions de nos fans sur les paramètres de langue Facebook
INSPIRER
Des activités originales à faire près de chez vous pour la St-Valentin
LE SAVIEZ-VOUS?
L'éducation financière, ça commence à la maison!

Pour plus d'information

Communiquez avec nous
Prenez rendez-vous