Slider Image

Sue Duguay donne ses trucs aux jeunes finissants

Publié le 29 mars, 2019


Sue Duguay donne ses trucs aux jeunes finissants

Le Nouveau-Brunswick regorge de personnalités talentueuses et inspirantes. Sue Duguay est une jeune Néo-Brunswickoise de 19 ans qui est très active au sein de sa communauté. Elle partage ici quelques-uns de ses trucs avec les finissants de 12e année.

Qui est Sue Duguay? Pour ceux qui ne la connaissent pas encore, Sue a commencé son parcours en 2013 à titre de représentante scolaire à la Fédération des jeunes francophones du Nouveau-Brunswick (FJFNB), organisme dont elle est ensuite devenue la présidente en 2016. La même année, elle figurait sur la liste des 30 jeunes de moins de 30 ans à surveiller dans l'Acadie Nouvelle, et en septembre 2018, elle a été nommée présidente de la Fédération de la jeunesse canadienne-française (FJCF).

 

1. Organiser un horaire qui « nous » ressemble

Sue est une jeune femme d'habitudes dont l'horaire est bien rempli. « Je viens tout juste de déménager, donc c'est un peu bordélique chez moi! À part ça, je me lève à la même heure chaque matin. Si je n'ai pas d'obligation, je réponds à mes courriels, puis je fais mes devoirs. J'ai la plupart du temps des cours, des rencontres ou des événements en après-midi et/ou en soirée. Je m'accorde tout de même une activité personnelle par jour, souvent de la méditation ou du sport. J'ai aussi pris l'habitude de refaire une ronde de courriels et de planifier ma journée du lendemain avant de me coucher. » Sa méthode est simple : « Établissez un horaire assez complet, incluant les cours et les périodes d'étude, mais aussi les activités personnelles.   »

 

2. Planifier ses finances (faire des choix de vie, de logement, de transport, etc.)

Il est rare que le sujet des finances soit le plus populaire lors d'une soirée entre amis. Surtout à 20 ans! « Il est important de se faire un budget simple qui tient compte des dépenses de base. Ça diminue le stress. Il faut aussi s'informer sur les diverses façons de financer nos études, par exemple les prêts étudiants et les bourses de toutes sortes, mais aussi les crédits d'impôt. » Plusieurs possibilités s'offrent aux étudiants. Informez-vous auprès de votre institution financière.

 

3. Choisir un programme d'études qui vous passionne

Certains Néo-Brunswickois choisissent de partir étudier à l'extérieur de leur ville ou même de la province. Pour certains, il peut être déchirant de s'éloigner du nid familial. « Je pense qu'il faut opter pour un programme qui nous passionne, même s'il n'est pas offert dans notre ville. Il faut assumer ses choix, en acceptant qu'on puisse se tromper et éventuellement changer d'idée en cours de route. » Quitter sa famille pour aller étudier coûte nécessairement plus cher que rester à la maison. Parlez-en avec un conseiller pour bien planifier ce changement de vie, même si c'est juste pour quelques années. Vous pouvez toujours revenir!

 

4. Faire du bénévolat (surtout pour s'épanouir)

L'engagement de Sue Duguay a récemment été récompensé par le prix du Leader émergent pour la région Atlantique. Pour cette jeune femme, faire du bénévolat a été une expérience révélatrice.

« S'investir dans une cause permet de voir le monde évoluer dans une direction positive et de prendre confiance en sa capacité à changer les choses. Avant de faire du bénévolat, j'étais une jeune fille timide, pas très sûre de moi. Donner m'a permis de libérer mon énergie et d'être la personne que je suis vraiment. Il faut choisir une cause qui nous tient profondément à coeur et foncer. Et c'est bon pour les personnes de tous âges, pas seulement pour les jeunes! »

 

5. Favoriser l'engagement, pour une jeunesse néo-brunswickoise avertie

Sue Duguay milite pour le droit de vote à 16 ans au Nouveau-Brunswick. « Je pense que cette mesure, jumelée à une éducation civique renforcée, permettra de former une population plus investie et plus alerte politiquement et socialement. »

 

Les projets de Sue Duguay  

Sue a récemment parlé de ses ambitions politiques lors d'une entrevue diffusée sur le site Huddle, où elle a été nommée l'une des 8 jeunes personnalités néo-brunswickoises à surveiller l'été dernier.

« Faire carrière en politique m'intéresse vivement, mais la politique va au-delà des fonctions de la personne élue. Je serai toujours active sur le plan politique, même si je ne choisis pas de briguer un siège au palier provincial ou fédéral. Cette voie n'est toutefois pas exclue de mes projets! »

 

Vous pourriez aussi aimer :

LE SAVIEZ-VOUS?
5 étapes pour préparer son entrée sur le marché du travail
LE SAVIEZ-VOUS?
Budget de mariage : comment bien se préparer
LE SAVIEZ-VOUS?
Impôt et travailleurs autonomes : 5 questions clés

Pour plus d'information

Communiquez avec nous
Prenez rendez-vous