Slider Image

Vacances estivales : découvrir les joyaux du Nouveau-Brunswick

Publié le 19 juin, 2020


Vacances estivales : découvrir les joyaux du Nouveau-Brunswick

Les frontières sont fermées? Peu importe : la richesse de notre contrée n’en a aucune! Cet été, pourquoi ne partiriez-vous pas à la découverte de la province et de ses trésors cachés?

Amateurs de plein air, d’histoire, de baignade, de sports ou de gastronomie, découvrez tous les petits bijoux d’Acadie encore inexplorés, qui rivalisent de charme et de beauté!

Évasion en nature : l’Acadie sauvage

Après plusieurs mois à manquer d’air, pris entre quatre murs, entre une réunion Zoom et des enfants qui courent ou sous un N-95 (alt : masque), tout notre corps et notre esprit crient « donnez-moi de l’oxygène »! Bonne nouvelle : à quelques pas de chez vous, les grands espaces et la nature vous donnent rendez-vous.

Faire un roadtrip en VR

Envie de vivre une aventure et de prendre la route? Pour vous sentir comme dans le film On the road, pas besoin de sillonner les États-Unis. La province est vaste, les routes invitantes, les paysages contrastés et les commodités nombreuses. Cet été, faites faire du millage à votre VR et goûtez aux plaisirs de l’autonomie mobile!

Pour inspirer votre itinéraire, repérez les terrains de camping du Nouveau-Brunswick sur le site de Liberté en VR.

Marcher l’Acadie

Vous avez des fourmis dans les jambes? En dehors de vos escapades hebdomadaires à l’épicerie, elles ne se sont peut-être pas beaucoup dégourdies. Donnez-leur l’occasion de se dérouiller et partez à la découverte de nos mille et un sentiers! Sur le site de Hiking NB, vous trouverez la liste complète des possibilités de randonnées qu’offre la province. Distance, niveau de difficulté, type (linéaire, en boucle ou varié) et attraits spéciaux (tourbières, chutes, oiseaux) y sont décrits par région, que vous mettiez le cap vers l’est, l’ouest, le nord ou le sud.

Épouser la nature… sans courbatures!

Vous aimez le grand air, la verdure, le chant des crapauds et le mouvement de l’eau, mais vous êtes moins inspiré(e) à l’idée de passer la prochaine année chez le chiropraticien? Heureux mélange de glamour et de camping, découvrez les joies du glamping!

Chez Cielo, site de glamping situé à Haut-Shippagan, cinq dômes luxueux qui se fondent parfaitement au décor naturel vous invitent à admirer le coucher de soleil sur la mer, dans le confort et le calme. Au 232, chemin des Huîtres, venez vous délecter de délices de la mer d’une fraîcheur inégalée. Un concept unique à découvrir!

En longueur ou en hauteur : se rendre au bout de tout

En attendant d’escalader le mont Everest ou de vous rendre en Afrique du Sud au cap de Bonne-Espérance, il y a d’autres destinations locales qui peuvent vous donner l’impression d’être au bout du monde.

L’île Miscou

Destination coup de cœur des Néo-Brunswickois et des voyageurs venus des quatre coins de la planète, l’île Miscou et son phare sont devenus des incontournables. Après avoir traversé le pont reliant Shippagan à l’île Lamèque puis celui menant à Miscou, des terres de sable et des tourbières s’étalent sous vos pas et sous vos yeux, partout devant l’immensité du golfe du Saint-Laurent.

Le mont Carleton

Un peu plus haut, un peu plus loin : si l’envie irrésistible de faire une ascension vous vient, il y a toujours le mont Carleton. Tout près de Saint-Quentin, dans le nord de la province, vous trouverez la plus haute montagne des provinces maritimes. 10 kilomètres de pur bonheur vous mèneront au sommet, offrant une vue imprenable sur un vaste univers de forêts, de rivières, de lacs et de montagnes des Appalaches.

À la rencontre de l’histoire

Bien sûr, il y a le fameux homard géant du parc Rotary de Shédiac, photographié des milliers de fois, mais il y a au Nouveau-Brunswick bien d’autres monuments historiques méritant quelques « clics »!

Le parc international Roosevelt-Campobello

Petit bijou naturel, l’île Campobello abrite, dans la baie de Fundy, un grand parc naturel jonché de sentiers longeant la mer. Pas étonnant que la famille Roosevelt y ait établi sa résidence d’été à la fin du 19e siècle! Destination prisée à cette époque par une population américaine aisée, l’île néo-brunswickoise était l’oasis rêvée pour s’éloigner de la chaleur des centres urbains du nord-est des États-Unis. Ainsi, le jeune Franklin, futur président américain, y passa tous ses étés jusqu’à l’âge de 39 ans. Un musée permet aujourd’hui de revivre ce pan de l’histoire.

Le Village historique acadien de Bertrand, près de Caraquet

Il n’y a pas que dans les livres que l’histoire se joue. Après plusieurs mois à faire (ou essayer de faire!) l’école à la maison, il est temps de passer à l’action! Pour les vacanciers en quête d’activités à saveur éducative, le Village historique acadien est l’endroit rêvé.

Animés par des interprètes costumés, les quelque quarante bâtiments de ce complexe historique prennent vie devant vous, mettant en scène le quotidien des familles acadiennes de 1770 à 1949. Venez découvrir le magasin général Godin, la taverne Poirier, la forge Léger, les vieux moulins et la toute première caisse populaire acadienne à avoir vu le jour, à Petit-Rocher.

Studio de photo, camp de jour et ateliers de cuisine traditionnelle y font également le bonheur des petits et des grands. Et n’ayez crainte, la direction a pris soin d’établir des protocoles rigoureux pour s’assurer que tous les visiteurs restent en sécurité.

Comme un poisson dans l’eau

Vous aimeriez pouvoir chanter « j’ai vu la mer, j’ai vu la mer » comme Wilfred LeBouthillier dans sa chanson Le vieux loup de mer? Entourée par l’océan, baignée de lacs et de rivières, notre province est née sous le signe de l’eau. Alors cet été, retrouvez vos habits de navigateur et direction l’horizon à perte de vue!

Les plages cachées

Exit la plage Parlee : notre belle province renferme plusieurs autres perles d’eau chaude salée et de sable fin où il fait bon se prélasser! Dans le contexte actuel, où la fermeture des frontières nous oblige à nous tourner vers des destinations locales, les amateurs de soleil, de chaises pliantes et de crème solaire n’ont pas de quoi s’inquiéter, comme en fait état Radio-Canada. Alors à vos parasols, cerfs-volants et bermudas!

La plage de l’Aboiteau : le paradis des écolos

Première plage des Maritimes ayant obtenu la certification écologique, la plage de l’Aboiteau, à Cap-Pelé, vous réserve un havre naturel et respectueux de l’environnement. Après trois années de dur labeur afin de pouvoir enfin hisser le Pavillon Bleu emblématique de cette certification internationale, le village de Cap-Pelé est fier d’offrir aux vacanciers une plage où la qualité de l’eau est irréprochable et où les installations sont gérées de manière verte et durable.

Les autres plages à découvrir cet été :

-Plage Murray, sur les rives du détroit de Northumberland

-Plage Kellys, dans le parc national Kouchibouguac

-Plage de Grande-Anse, tout près du village Historique Acadien

-Plage Youghall, entre le quai de Bathurst et la baie des Chaleurs

Les plus hautes marées du monde

Oubliez les vagues de surf de la Californie, pour voir le mouvement de l’eau dans toute sa puissance, ça se passe dans la baie de Fundy. Deux fois par jour, c’est 160 milliards de tonnes d’eau de mer qui y sont entraînées : un débit 4 fois plus imposant que celui de toutes les rivières d’eau douce de la planète combinées! Promenades à marée basse sur le rivage de Long Beach et observations de la large bande de fond marin vous feront oublier les petites vaguelettes de l’Ouest américain.

Une descente de rivière… en chambre à air!

De plus en plus populaire, ce sport à la fois amusant et ressourçant vous permettra littéralement de changer d’air. Armé(e) de votre « tube », ou chambre à air, dévalez les cours d’eau de la province, en solo, en couple ou en famille. Sur la rivière Miramichi, Restigouche ou Népisiguit, l’aventure et le dépaysement seront certainement au rendez-vous.

Goûter l’Acadie : virée gourmande

C’est bon pour la planète, pour l’économie locale, et surtout, pour notre assiette! Pourquoi ne pas partir à la recherche des innombrables merveilles comestibles qui poussent ici? C’est garanti, encourager nos producteurs n’aura jamais eu si bon goût!

Quelques suggestions d’arrêts culinaires :

— Faire le tour des différents marchés agricoles de la province

— Cueillir des fraises et des bleuets sauvages à Kouchibougouac

— Faire un pique-nique de guédilles au homard du Moque-Tortue à Shédiac

— Dîner sur une terrasse à Moncton

— Déguster des bières locales devant un coucher de soleil à la halte nautique de Caraquet

— Pêcher le saumon de l’Atlantique chez Upper Oxbow Adventures, à Miramichi

— Suivre la route des vins et des cidreries de Tourisme Nouveau-Brunswick

Avec autant de choix d’activités pour égayer vos vacances cet été, nul doute que vous aurez la piqûre pour notre magnifique coin de pays. Profitez-en au maximum, et faites comme tant de touristes déjà charmés!

 

Vous pourriez aussi aimer :

FINANCER
Finances personnelles en temps de pandémie : comment alléger le poids financier de la crise
LE SAVIEZ-VOUS?
Comment repenser son entreprise pour passer à travers la crise
FINANCER
Faire des économies durant la crise

Pour plus d'information

Communiquez avec nous
Prenez rendez-vous