Slider Image

Des résultats financiers d'une année de transition

Publié le 22 avril, 2016

Dans le cadre de son Congrès annuel qui se tient à Moncton cette fin de semaine, les Caisses populaires acadiennes vont divulguer leurs bilans financiers et celui des filiales pour l’exercice se terminant au 31 décembre 2015.

Le contexte économique stagnant et les impacts liés aux engagements du regroupement auront eu certaines répercussions sur nos résultats financiers de 2015. Ce fut donc une année difficile sur le plan des affaires, car nos bilans ont absorbé les frais du regroupement dans une perspective prévisible. À cela, il faut ajouter les baisses consécutives du taux directeur qui ont créé une pression accrue sur nos revenus, la chute du prix du pétrole qui a fragilisé l’économie canadienne et le vieillissement de la population. Tous ces facteurs ont réduit nos perspectives de croissance et ont contribué à réduire notre rentabilité. Plusieurs de ces tendances,  effectivement prévisibles, ont mené à la transformation de notre structure actuelle.

Les Caisses populaires acadiennes et filiales connaissent une hausse de 146 millions $ des actifs en 2015, pour atteindre 3,7 milliards $ ou une augmentation de 4,1 %, comparés à 2014. La plus importante institution financière en Acadie déclare des trop-perçus avant autres éléments, de 12,1 millions $. La filiale Acadie Vie a, pour sa part, réalisé en 2015, des bénéfices d’exploitation avant ristournes de 10,1 millions $. Soulignons que les prêts aux secteurs entreprises et particuliers connaissent une augmentation du portefeuille de 74,2 millions $. À ces résultats, le secteur de l’épargne est favorable à nos bilans, alors que les dépôts des membres représentent une hausse de 5,0 %, soit une augmentation de près de 141,6 millions $ au 31 décembre 2015.

En 2015, le projet de regroupement a mobilisé une fois de plus l’ensemble des ressources afin de mettre en place la nouvelle structure. « Nous savions que la caisse regroupée n’allait pas être une fin en soi, mais le début d’une démarche osée pour évoluer avec le marché et ainsi demeurer pertinent pour les prochaines générations. Ce projet rassembleur nous positionne pour servir nos membres actuels et futurs, tout en remettant en considération nos acquis au profit d’une coopérative financière francophone plus intergénérationnelle que jamais. Nous absorbons les frais reliés à ces changements cette année, mais nous avons toujours la ferme conviction qu’en ayant réuni les conditions gagnantes en se regroupant, des résultats concrets seront perceptibles dès 2017, et c’est encore notre objectif » de lancer le président et chef de la direction, Camille H. Thériault.

Des changements bénéfiques pour nos membres

Un élément important du projet de regroupement et du développement des affaires réside dans le déploiement de l’accès étendu aux 51 centres de services à nos 155 000 membres dès le début 2016. Nous avons ainsi tenu un premier engagement permettant ainsi à nos membres d’être désormais reconnus dans tous les centres de service, peu importe leur caisse d’origine. Dans le sillage de cette transformation, des changements ont été instaurés, notamment aux heures d’ouverture, afin d’adapter l’offre d’un service-conseil beaucoup plus accessible.  

Durant la dernière année, nous nous sommes mobilisés afin d’élaborer une planification qui sert à la fois de guide et de moyen dans la réalisation de ce grand projet qui franchira une autre étape importante au courant de l’année 2016. En étant la première coopérative de crédit à faire une demande d’adhésion pour joindre le cadre règlementaire fédéral, nous espérons ainsi nous donner les moyens financiers pour transformer le visage de l’Acadie comme nulle autre institution dans la province » de déclarer le président et chef de la direction, Camille H. Thériault.

Générosité et distinction au profit de la collectivité  

Comme d’habitude, le bilan de l’engagement social de l’institution s’est démarqué avec près de 2,3 millions de dollars octroyés en dons, commandites et bourses d’études, confirmant l’impact économique et social de l’institution dans la collectivité acadienne et francophone du Nouveau-Brunswick. Avec un partage moindre en ristournes des caisses, c’est néanmoins un montant total de 2,5 millions $ qui fut distribué aux membres et aux communautés de la province avec les performances financières de l’institution en 2015.

Nous avons aussi profité de la dernière année pour mettre en place un autre segment important de notre transformation, soit un modèle coopératif inédit. « Le travail de formation des nouveaux comités coopératifs communautaires et régionaux est déjà amorcé et dès l’automne 2016, ces comités seront en place. Rappelons que ce modèle a pour objectif de vitaliser la participation des membres et de protéger à la fois la gouvernance, les principes et les valeurs coopératives, ce qui représente un élément clé du projet de regroupement collectif » de conclure Camille H. Thériault.

Une nouvelle image de marque

Tel qu’annoncé aux médias en janvier dernier, un point de presse suivra le Congrès des caisses afin de procéder au dévoilement de la nouvelle image de marque. Ce dévoilement, en présence des médias, se fera au terme d’un long processus amorcé en juillet 2015 qui connaîtra sa conclusion avec nos délégués réunis en assemblée générale annuelle. Ce point de presse se tiendra au Delta Beauséjour de Moncton, lundi 25 avril dès 13 h, salle Shediac BC.

 À propos des Caisses populaires acadiennes

Les Caisses populaires acadiennes existent depuis 1936. Il s’agit de la plus grande institution financière acadienne francophone du Nouveau-Brunswick. Avec un actif global de plus de 3,7 milliards de dollars, ce réseau est représenté par 51 lieux d’affaires au Nouveau-Brunswick. Près de 1000 employés et 200 dirigeants élus représentent les forces vives de l’organisation. Pour plus de détails, visitez http://www.acadie.com.    

                                                                      

— 30 —

                            

Pour tout renseignement additionnel :

Mario Griffin

Conseiller en communications et relations publiques

Téléphone : 506 726-4785

Cellulaire : 506 724-0078

Télécopieur : 506 726-8220

mario.griffin@acadie.com

POUR PLUS D'INFORMATION

Équipe de presse
295, boul. Saint-Pierre Ouest
Case postale 5554
Caraquet NB E1W 1B7

Courriel : equipedepresse@uni.ca